Lettre ouverte du « PATI POLITIK PEYIZAN » au président Jovenel Moïse.

0
368

Delmas, le 19 juillet 2019

Son Excellence

Monsieur Jovenel Moïse

Président de la République d’Haïti

Palais National

Monsieur le Président,

PATI POLITIK PEYIZAN vient par la présente lettre vous exprimer, en tant que parti politique, fidèle aux grandes valeurs républicaines et soucieux du devenir du peuple haïtien, particulièrement les paysans, son indignation quant à votre comportement face à la dégradation accélérée de la situation de notre pays sur les plans social, politique et économique.

Cette indignation fait référence à la gestion politique des différents soulèvements populaires depuis l’adoption du budget 2017-2018, dit « budget criminel » qui a provoqué les émeutes des 6-7 juillet 2018 suite à l’annonce par le gouvernement de l’ajustement des prix des produits pétroliers à la pompe.

Le 17 octobre 2018, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans la région métropolitaine de Port-au-Prince et dans plusieurs villes de province pour exiger que la lumière soit faite sur l’utilisation des fonds Petro Caribe et du même coup demander votre départ à la tête de la magistrature suprême de l’État. D’autres dates se suivent, telles 18 novembre 2018, 7 février 2019, 18 mai 2019, 9 juin 2019, pour ne citer que celles-là.

Cette crise politique majeure à laquelle votre équipe a eu à faire face s’est traduite par de violentes répressions dans les quartiers populaires et de graves violations des droits humains.

Monsieur le Président,

Tous les indicateurs de sous-développement en Haïti deviennent de plus en plus au rouge. Aucun changement réel n’est constaté dans la vie des citoyens, particulièrement les paysans.

Au contraire, les services sociaux de base sont toujours inaccessibles, le fossé entre pauvres et riches s’élargit, les frustrations sociales s’intensifient, les conditions matérielles d’existence de la classe moyenne deviennent de plus en plus précaires. Alors que les éléments de l’oligarchie économique et des membres du pouvoir s’enrichissent au jour le jour.

Face à ce constat navrant et pour éviter d’autres révoltes populaires, PATI POLITIK PEYIZAN vous invite à faire preuve de bon sens et de sagesse en présentant purement et simplement votre démission.

PATI POLITIK PEYIZAN vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ses salutations patriotiques.

Pour authentification :

Me Jean Paul NORDÉLY

Avocat & politologue

Porte-parole

[email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here