Haïti, un climat qui s’annonce périlleux.

0
238

Depuis ce vendredi 27 septembre jusqu’à aujourd’hui, un peu partout dans le pays c’est le comble, la situation s’agrave de jour en jour, les manifestants continuent d’exiger le départ du président Jovenel Moïse. Cependant le président ne négocie pas son mandat et fait appel au dialogue. Par ailleurs, l’opposition de son côté rejette d’un revers de main cet appel.

Les activités au point mort, les rues s’intensifient aux actes de casses et pillages, chaque jour qui passe le cas d’Haïti devient beaucoup plus critique et a du mal à respirer. Dans les différentes mobilisations, certains protestataires gagnent les rues avec des armes blanches et autres. A St Marc des policiers ont été désarmés par des manifestants, l’institution policière s’affaiblit devant ce mouvement de mobilisation les manifestants sont près à tout jusqu’à ce quils viennent à bout du président. Un constat alarmant, les autorités perdent totalement le contrôle du pays qui s’écroule à chaque fraction de seconde.

La mobilisation n’en reste pas pas là

L’opposition reste de pied ferme, veut à tout prix le départ du président de la République qui ne dirige rien d’après leur constat. Le secteur privé des affaires victime de casses et pillages, est toujours l’un des cibles des manifestants jusqu’à ce qu’il mette la pression au président Jovenel Moïse de laisser le pouvoir. Par ailleurs, le forum écomique se divise, il narrive pas à trouver un accord sur un éventuel départ du chef de l’Etat.

Hier l’Eglise Episcopale d’Haïti rentre dans la partie pour demander au Président de tirer les conséquences de ses échecs qui ne sont pas profitables au pays qui va de mal en pire. Presque tous les secteurs du pays commencent à s’alarmer au cas de la nation Haïtienne. D’un autre côté des gens, certains journalistes tirent à boulet rouge aux artistes qui ne pipent pas de mot sur la crise.

L’incertitude, la peur s’installent chez les haïtiens vivant ici ou à l’étranger sur l’avenir de ce pays. Une situation poignante pour ceux qui rêvent d’un autre Haïti.

Fred Champagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here