HAÏTI À L’HEURE DES MANIFESTATIONS CONTRES LES DILAPIDATEURS DU FOND PETRO CARIBE.

0
295

Les petrochallengers n’ont pas chômé depuis son lancement, le 14 mars 2018, sur les réseaux sociaux, ce mouvement citoyen « PETROCHALLENGER» veut un procès contre la corruption via le dossier de Petro caribe, mais vont plus loin dans leurs mobilisations.

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont foulé une fois de plus le pavé des rues de la capitale haïtienne et d’autres grandes villes du pays, pour éxiger la démission de Jovenel Moïse à la tête du pays et la réalisation du procès petrocaribe à la suite de la publication du deuxième rapport d’audit, de 612 pages, de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) ,vendredi 31 mai 2019 dernier.

À cet effet ,des carcasses de véhicule, des grosses pierres, des pneus enflammés ont servi de décors dans les barricades, érigées dans divers endroits de la zone métropolitaine.

Cependant depuis très tôt dans la matinée, on pouvait constater qu’un climat de peur s’était installé avec une cessation temporaire des activités dans la capitale Haïtienne.

Alors que la manifestation se déroule calme et sans violence, pancartes en main, lancant des paroles hostiles au gouvernement demandant à Jovenel Moïse de laisser le pouvoir mais arrivé au champ de Mars, la plus grande place publique d’Haïti, des heurts ont éclaté avec les forces de l’ordre, qui ont usé massivement des gaz lacrymogènes et de tirs d’armes à feu.

Des pertes en vie humaine et de dégâts matériels ont été enregistrés dans plusieurs endroits de la capitale.
Selon le bilan partiel presenté dimanche soir par le porte-parole de la PNH Michel-ange Louis Jeune deux personnes ont été tués et quatres autres blessés par balle.

Delcha Chery

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here