Excuse toi, Laisse- moi me regarder.

0
284

Men comme je suis beau.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, JOSEPH Lambert se dit qu’il se sent à la hauteur aujourd’hui pour avoir envoyé le dossier pétrocaribe à la cour des comptes l’année dernière, en rejetant le rapport du sénateur du département du Nord-Ouest Evaliére BEAUPLAN.

Malgré l’assemblage critique contre la fameuse séance dénommée *séance maléfique* organisée en catimini par l’ensemble des sénateurs pro du gouvernement Moïse/Ceant, menée par Joseph LAMBERT à l’époque pour envoyer le rapport pétrocaribe à la cour des comptes, l’actuel sénateur du département du Sud-Est s’estime heureux de ce résultat inespéré.

<< Aujourd’hui, je me sens à la hauteur d’avoir envoyé le rapport à la cour des comptes >> a lancé Mr Lambert
Le fameux sénateur défenseur du cabinet ministériel du premier ministre nommé Jean Michel Lapin, continu pour demander à ce que toutes les personnes épinglées dans le rapport se mettre à la disposition de la justice pour être jugées.

Parallèlement, l’ancien président de l’Assemblée nationale précise que le président de la république Jovenel Moïse à travers ces firmes enregistrées sur la même matricule n’est pas le seul à dilapider le fond du pétrocaribe, le dossier ne doit pas résumer à lui seul.

<< Ce fond populaire n’est pas dilapidé seulement a travers Betex et Agritrance de Jovenel Moïse, nous devons parler aussi des autres firmes et des autres entreprises >> a martelé le sénateur.

A ce point, l’animal politique demande au président actuel de l’Assemblée nationale, Dr Carl Murat CANTAVE, de programmer une séance de débat pour étudier les possibilités de remettre le rapport à la justice.

<< Nous avons une séance en continuation concernant la ratification de la déclaration politique générale du premier ministre nommé dans le parlements en ces dates. Je demande au président Cantave d’organiser tout de suite après la ratification du premier ministre Lapin, une séance sur le rapport de la cour des comptes pour que nous puissions envoyer le rapport à la justice pour les suites nécessaires >> a indiqué l’élu du Sud-Est.

Cependant, pour le sénateur de l’Ouest, Antonio CHERAMY, ce rapport doit tout suite transferer à la justice pour exécuter, car c’est un travail fini.
Prenant à contre pieds Joseph LAMBERT, comme toujours, le sénateur du groupe 4 radicalise sa position sur le dossier du premier ministre Lapin.

<< Nous ne recevrons plus la déclaration générale du premier ministre Lapin, car il a été choisi par un inculpé, une personne qui n’a pas aucune morale politique pour prendre aucune décision pour le pays >> a fait savoir Antonio CHERAMY dit DON KATO.

Le sénateur continu pour demander à la population de cesser d’utiliser le qualificatif *PRÉSIDENT* pour le citoyen Jovenel Moïse pour avoir dilapidé le fond public.

A noter que ce n’est pas pour la première fois que le sénateur Joseph LAMBERT se voit merveilleusement bien dans un costume qui n’est pas le sien, en se rappelant bien de la séance pour rendre gloire au chef gang Anel Joseph l’an dernier.

KENSON ANIUS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here