ETATS-UNIS: Les représentants condamnent les tweets racistes de Trump.

0
225

La chambre des représantants ont voté ce mardi 16 juillet une résolution condamnant les commentaires racistes sur le compte twitter du président americain, Donald Trump.

La Chambre des représentants, à majorité démocrate « condamne fermement les commentaires racistes du président Donald Trump légitimant et accentuant la peur et la haine des nouveaux américains et des personnes de couleur », indique le texte adopté par 240 voix pour et 187 contre, pour lequel ont également voté quatre élus républicains.

Le tempétueux milliardaire républicain, dans une série de tweets, avait conseillé dimanche à plusieurs élues, dont trois sont nées aux Etats-Unis, de retourner dans ces endroits totalement défaillants et infestés par la criminalité dont elles viennent. Au lendemain, ces déclarations étaient devenues plus intenses, les accusant de haïr l’Amérique.

Le président a nié catégoriquement l’idée faisant croire que ses tweets ont des portées racistes.
  « Ces tweets n’étaient pas racistes. Je n’ai pas d’os raciste dans mon corps! Le soi-disant vote à prendre est un jeu d’arnaque démocrate. Les républicains ne doivent pas montrer de « faiblesse » et tomber dans leur piège. Cela devrait être un vote sur le langage immonde, les déclarations et les mensonges du démocrate », a fait savoir le président.
Celui-ci évoque ses attaques visant Alexandria Ocasio-Cortez (New York), IIhan Omar (Minnesota), Ayanna Preesley (Massachusetts) et Rashida Tlaib (Michigan).
« Notre pays est libre, magnifique et prospère. Si vous détestez notre pays, ou si vous n’êtes pas heureux ici, vous pouvez partir ! » a laché le locataire de la maison blanche.

Les quatre femmes visées ont répliqué ensemble lundi soir, affichant leur détermination à ne pas céder face aux attaques venues du président.
« Donald Trump ne sait plus comment défendre sa politique, donc il nous attaque personnellement », a lancé Rashida Tlaib.
« Ses attaques sont dans la continuité de sa partition raciste et xénophobe », a-t-elle ajouté.

Les républicains extrêmement prudents avec leur probable candidat de 2020, le poulin de ces derniers leur appelle à ne pas tomber dans le piège tendu par l’opposition.

Fred Champagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here