BIC sans pitié, clame haut et fort.

0
698

« Asuiv » la nouvelle chanson de BIC. C’est avec beaucoup d’art le parolier décrit point par point une triste réalité de tous ce qu’il constate en Haïti. Une poésie faisant lumière sur le pays qui dégrade de jour en jour.

C’est avec une attention soutenue, qu’on écoute le poète qui déploie son art, avec des rimes, des mots bien classés blâme certains secteurs, comme certains artistes, promoteurs, médias, journalistes et autorités… avec ses mots ronflants qui nous poussent dans une profonde réflexion. Il peint un pays qui n’offre rien aux jeunes, des employés aux institutions étatique méritant d’être retraités ou recyclés. Dans la politique une opposition sans position… Des faits déplorables.

Lyrics……..

M pa diferan de Jezikri, li fèt nan yon pak bèt, e m fèt nan yon kapital ki vin yon pak kochon, antan ke ti kochon mfè valèm…

Jodia mesye m regrèt m tal lekòl, m boule plis ke 14 zan, malgre sa map boule kawotchou , e sim poko boule tout vye sètifika, se paske manmanm vivan toujou se swè kòl ki te peye pou yo…..

Entèlektyèl leta pa bezwen w, si w gen kolòn vètebral leta pa bezwen w, malere onèt leta pa bezwen w..

Nou gen gaz nan vant, pa gen gaz nan ponp, pèp la pran lari pou leta potel sekou , antretan gen lòt ki gen gaz, machin blende, gwo sekirite pou transpòte poupou….

Un pays qui court à la dérive depuis un certains temps. Une éducation handicapée, un Etat sans état, des dirigeants sans état d’âme. Une situation fâcheuse qui alerte tous les haïtiens rêvant d’une vie meilleure pour eux surtout pour leurs enfants, se voient dans l’impossibilité de voir leurs progénitures grandissent dans cet Haïti qu’on appellait autrefois la perles des antilles. Par conséquent, n’offre pas d’autres options au poète que d’envoyer ses deux filles à l’étranger.

Ce n’est pas la première fois l’artiste met l’etat du pays sur le tapis. Il l’a fait avec « ti kalkil », « pote kòd », « kokorat », « aba kanaval »…. BIC apporte toujours de la bonne musique à méditer.

Il est extra, un cerveau dans la musique haïtienne, certains demande que ces textes soit étudié à l’université. Une demande louable vue ce que BIC traite dans ses chansons surtout poétique.

Fred Champagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here